12 astuces pour reconnaître une figurine de contrefaçon (bootleg)

Si tu es tombé sur cet article, ce n’est sûrement pas un hasard. Sache une chose. Avant d’ouvrir le site Mangahouse.fr j’étais comme toi. Perdu au milieu de toutes ces figurines. Laquelle est fausse ? Laquelle est vraie ? Je ne savais plus ! Je n’osais même plus acheter de produit issu de la Japanimation par peur de tomber sur une contrefaçon. Que ce soit dans certaines boutiques physiques, en convention, sur Internet, ces horreurs se trouvent partout.

Alors comment faire ? Quelles sont les techniques pour reconnaître une vraie figurine d’une
imitation ? Je te dis tout, maintenant.

Mais avant de passer aux 12 astuces physiques du produit, je vais te donner des petits
conseils qui te guideront pas à pas.

Tout ça pour t’éviter d’acheter une figurine de Freezer en forme finale, de le sortir de la boîte,
et de remarquer qu’il a les yeux qui louchent. Crois-moi, ce sont des choses qu’il vaut mieux
éviter.

Premièrement : AliExpress, Ebay ou Wish, on oublie. Amazon reste encore douteux de
mon point de vue car il y a beaucoup de boutiques sur cette plateforme (plus de chance de
tomber sur une contrefaçon).

Deuxièmement : en convention, je dirais que c’est le nid aux bootlegs (figurine de
contrefaçon). Pour te dire, certains revendeurs ont compris l’astuce, ils ne te proposeront
plus de prix attractif (exemple : 10€ au lieu de 30€). À la place, ils afficheront le prix d’origine
pour que tu tombes dans le panneau et achètes cette… chose.

Troisièmement : contrôler l’authenticité de la statuette et si la date de sortie correspond !

Des petits malins vendent des produits qui n’existent même pas et à tous les prix alors attention. Pour la date, si le fabricant annonce la sortie pour le 05 janvier 2021 et qu’elle est en vente actuellement sur une boutique en ligne avec l’affichage “En stock”, soit c’est une erreur de sa part ou alors un simple escroc.

Voici un lien qui recense un paquet monumental de figurines. Dessus tu pourras y trouver les prix, les dates de sorties, les réimpressions et la cerise sur le gâteau, certaines personnes y insèrent des photos de contrefaçon déjà rencontrées sur le marché ! Attention car il peut exister plusieurs types de contrefaçons pour une même figurine.

Bien, maintenant que ceci est clair pour toi, passons aux 12 astuces physiques pour reconnaître une contrefaçon ! Je vais catégoriser en 3 parties pour que tu puisses comprendre au mieux.

La boîte -> Le socle -> La figurine

Reconnaître une figurine de contrefaçon

La boîte de la figurine :

1 – Le logo : il faut obligatoirement que le logo de la marque soit affiché dessus ! (exemple : Banpresto, ABYstyle…) Si il n’est pas dessus, c’est une contrefaçon.

2 – Couleur et impression d’image : ceci est un détail qui est un peu passé à la trappe malheureusement, mais vérifie que les couleurs du personnage ne soient pas ternes ou pâles. De plus, si les images ne sont pas très nettes et ont un rendu légèrement flou, tu peux être sûr que c’est une contrefaçon.

3 – Position du personnage : toujours sur les images, vérifie bien qu’elles soient identiques à celles d’origines. Certaines fois, la posture du personnage change. Il est déjà arrivé que ce ne soit pas la même du tout. C’est bête, mais souvent, on n’y fait pas attention.

4 – Les différents types d’étiquettes : L’autocollant Toei Animation que l’on retrouve au-dessus ou sur la face de la boîte (plus la figurine est chère, plus le numéro augmente). L’étiquette d’importation (si l’on achète en France ou autre pays).

Méfiance. Les contrebandiers peuvent également ajouter un autocollant “Toei Animation”. Pour dénicher le vrai du faux c’est très simple. Sur les officiels, l’étiquette Toei a un petit film transparent que tu peux retirer avec l’ongle. Or les contrefaçons n’en ont pas. 🙂 Petit point supplémentaire : on peut voir sur l’image de Monkey D. Luffy que Bandai y ajoute un autocollant brillant comportant “Tamashii Nations Quality”. Je te préviens, il n’est pas sur toutes les figurines, mais c’est un petit plus à savoir.

5 – Le blister : C’est la protection en plastique qui se trouve autour de la figurine, donc autant te dire que c’est l’élément crucial de la boîte, car c’est en partie, grâce à lui si ta statuette arrive en un seul morceau chez toi. Sauf si le livreur en a décidé autrement ! Je plaisante 😉. Le blister des contrefaçons est souvent très fragile, il se pliera facilement et aura une forme pas très nette lorsque tu enlèveras la figurine de la boîte. Je voulais te donner un exemple concret des erreurs à retrouver sur les boîtes des figurines de contrefaçons en achetant la réplique de “Kakashi MegaHouse G.E.M”.

Malheureusement, je reçois la bootleg dans ce SUPERBE packaging que tu peux découvrir sur les photos juste en dessous. C’est hallucinant, je ne reçois même pas le produit dans une boîte “propre”. C’est bien la preuve que les contrefaçons, c’est de la m**** !

Le socle de la figurine :

6 – Toujours vérifier que la forme du socle corresponde à celle d’origine ! Il y a également une inscription dessus certifiant l’authenticité du produit. Ah oui, j’oubliais que certaines bootlegs sont envoyés sans le socle, ça va plus vite.

La figurine :

7 – Le flocage : voici un point qui ne concerne pas toutes les figurines, certaines l’ont et d’autres ne l’ont pas. Il est représenté généralement en style de code barre ou référence (exemple : BAN589…) Il peut se trouver sous le pied, ou à d’autres endroits assez discrets.

8 – Couleur : si tu ouvres la boîte et que tu remarques que Kakashi a les cheveux bleus, ne cherche pas plus loin, tu t’es fait avoir ! Bon, pour être plus sérieux, attention aux détails (vêtements, accessoires), dans mon exemple, je cite les cheveux de Kakashi, car c’est un cas réel, sur une des photos que tu verras plus bas, il a les cheveux bleu-gris.

9 – Aspect du produit : regarde attentivement chaque détail de ta pièce de collection. Les doigts, les yeux et les cheveux sont généralement les choses les plus mal travaillées (ombres, formes). Je pense que tu remarqueras assez rapidement si c’est un bootleg ou non. La position du personnage peut te sembler propre, or, il se peut qu’elle ne soit pas tout à fait comme l’originale (exemple : la tête plus décalée vers la droite, le corps plus en avant…). Observe bien les jointures (exemple : du bras et de l’épaule) il se peut qu’il y ait un écart plus ou moins important.

10 – La peinture : Généralement, les contrefaçons ont un effet “vernis” or de base elles sont mat. La peinture peut déborder, il peut y avoir des coulures ou un manque de peinture à certains endroits. En gros des finitions… clairement à chier !

11 – PVC : pour faire simple, les grossistes utilisent un PVC (plastique utilisé pour la fabrication des figurines) de moins bonne qualité pour avoir une marge de revenu plus importante. Il se peut que la figurine dégage une odeur désagréable ou qu’avec le temps et la température qui diffèrent (hiver, été) le plastique travaille et change de couleur voir la position de la statuette !

12 – Le prix : si le produit que tu souhaites acheter coûte à l’origine 40 € et que tu le trouves à 8.90 €, tu te doutes bien qu’il y a un problème dans l’histoire, non ? Sauf si la boutique est en déstockage ou que c’est un jour spécial (exemple : l’enseigne fête ses 5 ans aujourd’hui donc il y a une réduction de – 40 % sur toute la boutique). Bien entendu : vérifier l’identité du site en question avant de faire quoique ce soit.

Maintenant, quoi de mieux qu’un petit test visuel de tout ce que tu as appris en comparant les 3 figurines simultanément ? Chouette non ? 😄 J’ai acheté 3 figurines mangas censées être exactement les mêmes. Il y a 2 figurines que j’ai achetées sur AliExpress via 2 fournisseurs et prix différents, celle tout à gauche est à 15€ et celle au milieu est à 25€. Enfin la dernière à droite, vient d’un de nos fournisseurs.

Donc tu l’auras compris, il y a 2 contrefaçons et une sous licence officielle. Les photos des contrefaçons auront le symbole “🚫” Celles de l’officielle auront le symbole “✔️”
Observe chaque détail avec précision ! (couleurs, jointures, formes, brillance, tailles…)

Bien. Grâce à ces 12 points, tu peux maintenant t’amuser à vérifier les figurines que ta famille ou tes amis t’ont offertes, car il est possible que tu en es dans ta collection. Et oui, il n’est pas simple de savoir sur quel site fiable acheter ce type de produit ! 😉 Voici donc un lien qui permettra à toutes ces personnes de choisir un produit sans avoir le petit stress : “est-ce que ça va lui plaire ?” Car oui, on a tous déjà vécu ça et c’est le moment d’y remédier.

Papa, maman, grands-parents, amis. Voici 12 idées cadeaux pour les fans de manga

Pourquoi il ne faut pas acheter de contrefaçon ?

Maintenant que tu connais tout ça, j’espère réellement que tu prendras compte de tous ces points énumérés juste au-dessus. Car s’il y a bien une chose qui peut être agaçante, ce sont les personnes qui achètent des contrefaçons que ce soit de leur plein-gré ou non, et qui s’en réjouissent :
– “Pour une contrefaçon, elle est plutôt réussie je trouve !”
– “Perso, je préfère acheter des contrefaçons vu le prix des authentiques …”
– “Franchement, au prix qu’on les achète, elles ne sont pas si dégueulasses que ça !”

Je pense que ces personnes ne se rendent pas compte du temps passé pour fabriquer ces produits. Beaucoup d’étapes peuvent être peintes à la main (le visage par exemple).

En fait, tout est une question de bon sens. Si on aime un manga au point de vouloir acheter une figurine, c’est sûrement que le Mangaka nous a fait vibrer quelque part non ? Il nous a transporté dans son univers, nous avons ressenti des émotions, nous avons pris plaisir à lire son récit.

Il n’y a donc aucun intérêt à acheter une figurine de contrefaçon, tu n’es pas d’accord ? Le mangaka travaille corps et âme pour que nous, lecteurs, soyons aux anges en lisant ses aventures. Il est comme nous, c’est un travail que d’être Mangaka. Il attend son revenu à la fin du mois. Car oui, tout travail mérite salaire.

Certes, il gagne assez d’argent grâce aux ventes de son manga. Mais dans ce cas, pense aux équipes qui s’occupent de la réalisation des statuettes !

Les managers doivent se mettre d’accord avec la licence (One Piece, My Hero Academia…) pour choisir quelle posture, quelle expression du visage, quel personnage mettre en avant et cela peut prendre des semaines, voire des mois.

Les peintres aussi font un travail remarquable ! Pour vous dire à quel point la malfaçon n’a pas sa place dans ces industries, ils sont soumis à un contrôle qualité. Chaque pièce est examinée avec minutie afin d’obtenir un rendu de qualité.

Dans l’astuce 12, je parle de la qualité du PVC utilisé par les contrefacteurs. En raison de l’absence de réglementation, certains de ces produits peuvent présenter de graves risques pour la santé des enfants, par exemple : s’ils mettent le produits dans la bouche.

Au Royaume-Uni, un article révèle que certains bootlegs contiennent un grand nombre de produits chimiques favorisant certains cancers ! Je trouve ça dingue, mettre en danger la vie d’autrui pour maximiser ses revenus…

Bref, tout ceci pour dire qu’ils prennent le temps de fabriquer des pièces de collections avec un rendu très proche de nos attentes pour nous faire plaisir. Donc on ne peut pas se permettre de dire que les Bootleg sont des produits “plutôt réussi”.

Les entreprises produisant ces horreurs ne sont que de simples voleurs, ils s’accaparent le travail exorbitant de ces valeureux soldats qui nous apportent joie et satisfaction !