Bleach TYBW épisode 10 Review / Preview EP 11 : La fin et le retour d’un Kenpachi ! Le génie qui se cache dans l’épisode ?!

L’épisode 10 de Bleach TYBW a été diffusé le lundi 13 décembre 2022 au Japon sur TV Tokyo. Harleking nous propose sa review ! Chaque semaine après que l’épisode soit sorti en VOSTFR il viendra donner son avis sur l’épisode de la semaine pour l’anime Bleach Thousand-Year Blood War.

RECOMMANDE >>> Bleach TYBW épisode 10 VOSTFR – The Battle




L’ANIMATION ET L’ECRITURE

“THE BATTLE” titre de l’épisode 10 de cette semaine. L’épisode adapte 5-6 chapitres, le 522, le début du 523, 525, 526, 527 et la première page du 528, tome 59 “Everything But The Rain”.

L’épisode s’ouvre avec les hostilités, Unohana ne laisse aucun répit à Zaraki, pendant longtemps Zaraki n’a jamais perdu conscience au cours d’un combat, Zaraki n’a jamais perdu, Zaraki est puissant. Zaraki limite sa puissance tout comme Stark et bien d’autres personnages de son calibre le fessaient, ce qui donne de la lumière à la première défaite de Zaraki face à Ichigo.

Kubo gère extrêmement bien les rapports de puissance en expliquant que Zaraki finalement se limiter intentionnellement et inconsciemment. L’incohérence en rapport de force est difficile à voir le jour avec Zaraki, KUBO gère bien son récit vis à vis du personnage.

Unohana dévoile son Bankai. Minazuki ! C’est un Bankai incroyable visuellement, cette sensation de puissance sanguinaire et parfaitement retranscrit, les animateurs se lâchent ! On peut avoir une frustration puisque le combat dur la première moitié de l’épisode, mais il est logique qu’elle meure ou qu’elle se laisse mourir plutôt. Elle avoue avoir été dépassée quand Zaraki était enfant, dans le présent elle l’est toujours face à Kenpachi.

Clairement on est dans un combat ou un personnage se bat pour créer un héritage, pour transformer Zaraki en véritable Kenpachi, en shinigami accomplie. Ce combat est une danse ensanglantée.

Cette frustration qu’on a on n’est pas le seul à l’avoir, le premier à le ressentir plus intensément que n’importe qui c’est bien Zaraki Kenpachi. Le voir être frustré de la mort d’Unohana tout comme
nous, surtout après avoir dévoilé un tel Bankai c’est phénoménal !

La manière dont Zaraki éloigne son épée d’elle et le tien, ce respect et cette affection qui paraîtrait presque romantique, du romantisme dans un bain de sang, ça parait juste fou et théâtral, on sent la pointe de poésie de l’auteur à travers ce genre de subtilité.

C’est une fin cruelle, se débarrasser d’un tel personnage qui se révèle enfin, mais à la fois beau grâce à la touche de beauté qu’elle apporte, une aura gracieuse même en étant sanguinaire

C’est un personnage avec une écriture courte mais excellente, elle part avec les honneurs. C’est le plus gros point fort de l’épisode, nous faire ressentir ce que Zaraki ressent, nous faire ressentir les conséquences de la mort d’Unohana. L’héritage d’Unohana mène au nom de son Zanpakuto, une voix familière se fait entendre, à vos oreilles !

Après cet acte incroyable béni d’une excellente animation dans la 2e partie nous revenons avec Ichigo, 2 salles, 2 ambiances, nous en apprenons plus sur les Zanpakutos avec Oetsu Nimaya.

Un personnage atypique avec sa dose d’humour, néanmoins sérieux quand il faut l’être. Ichigo échoue, Renji réussi. Les entraînements de la division 0 ont l’air toujours simple mais dans le fond ils sont extrêmement dur, les jumeaux disciples de Tenjiro l’ont souligné Ichigo et Renji sont des monstres de puissance, voir Renji réussir une nouvelle fois démontre ça.

Ichigo échoue mais comme tout bon héros de shonen qui se respecte ce n’est qu’un long processus, tomber pour encore mieux se relever. Il se confronte à sa maison, il se confronte à son passé comme le sous-entend le poème de cette fin d’épisode qui nous montre la mère d’Ichigo.

LES SCENES RAJOUTEES ET SUPPRIMEES

Concernant les scènes supprimées et rajoutées. Je n’ai pas constaté de scène supprimée, plus des rajouts sur les scènes de combat. J’ai particulièrement aimé un rajout, Unohana utilise une attaque qu’on ne voit pas dans le manga, mais sur le jeu Bleach Brave Soul, oui.

C’est la strong 1, la première attaque du personnage, c’est intéressant de voir ça, Tite Kubo a l’air de prendre des éléments de ce jeu pour son récit. Ce qui est normal quand on voit l’implication qu’il a eu sur ce jeu avec ces diverses collaborations.

MUSIQUES ET POESIE:

Musicalement je n’ai pas été déçu, comme expliqué la semaine dernière cet épisode peut marquer aussi le coup avec ces thèmes. Nous avons eu un nouveau thème qui correspond très bien à Retsu Unohana, sur ce plan BLEACH reste toujours irréprochable !

Pour conclure voici le poème hebdomadaire, il reprend le poème du tome 60. << Innocent, tu es comme un soleil Criminel, toi aussi, tu es comme un soleil >> Masaki Kurosaki

Qu’avez-vous pensez de cet épisode ? Faites-le nous savoir en commentaire !

Preview du prochain épisode, Bleach Thousand-Year Blood War épisode 11 “Everything But The Rain”

Les derniers tomes des romans/mangas et les coffrets Blu-Ray disponibles :

L’adaptation animée de Bleach, compte 366 épisodes (Chapitre 480 -Fin du tome 54) et s’est arrêté le 27 Mars 2012. Et l’anime Bleach Thousand-Year Blood War adaptant l’arc de La Guerre sanglante de mille ans à repris le 10 octobre 2022.

Bleach © Tite Kubo/Shūeisha Inc., Tv Tokyo, dentsu, Studio Pierrot

Sources : Harleking sur Twitter, Bleach Animation, Bleach 20th Anniversary Shonenjump Site, Bleach-Mx