Kabaneri of the Iron Fortress – Review Épisode 9: Fang Ruin

Vous l’attendiez, l’épisode 9 de KnK est là ! Et laissez-moi vous prévenir tout de suite, il est magistral. Kabaneri of the Iron Fortress – Review Épisode 9 Fang Ruin

Nos protagonistes se dirigent toujours vers Kongokaku, la capitale du Shogunat, et se trouvent maintenant aux portes de la station d’Iwota. Problème : Biba ainsi que le reste des Chasseurs se voient refuser l’entrée.

La raison ? Le shogunat est conscient de la menace que représente Biba, et le craint.

Néanmoins, le préfet de la station Iwota accepte de rencontrer Biba pour des pourparlers, à la condition que ce dernier n’amène que des femmes et des enfants avec lui aux négociations; Mumei est donc de la partie. Pendant ce temps, les Chasseurs manigancent quelque chose…

“Nous allons leur rendre la monnaie de leur pièce.” Mais nous reviendrons à cela plus tard…

Pour l’instant, revenons à Biba et Mumei. Aussitôt arrivés dans la demeure du préfet ils se font ̶o̶f̶f̶r̶i̶r̶ ̶d̶u̶ ̶t̶h̶é̶ ̶e̶t̶ ̶d̶e̶s̶ ̶p̶e̶t̶i̶t̶s̶ ̶g̶â̶t̶e̶a̶u̶x̶ mettre en joue sans ménagement ! Les voilà donc prisonniers…

Mumei, maintenant captive, a soudain une envie pressante…

Du moins croit-on… la petite badass profite de la crédulité de ses gardes pour pour en trucider 2-3 et prendre la fuite.

Mumei avait en fait reçu des instructions de la part de Biba; sa mission est en effet d’abaisser le pont de la station. La petite fille s’exécute…

… et le plan des Chasseurs peut enfin être mis à exécution. Ces derniers déboulent par dizaines sur leurs motos en direction de la station. Ce qui est troublant, c’est qu’ils transportent avec eux des membres humains dans des sacs…

Le plan des Chasseurs est en fait d’attirer délibérément un maximum de Kabane à l’intérieur de la station. Oui, vous avez bien entendu. Délibérément. Et ça fonctionne.

Cela va sans dire, les Kabane font un carnage à l’intérieur de la station.

Biba profite de la panique générale pour tuer le préfet et ses sbires et s’échapper.

Biba est maintenant libre, il va pouvoir apporter la touche finale au plan des Chasseurs.

Biba rejoint sa seconde, Horobi, et lui injecte un sérum dans la poitrine.

Sérum qui a pour effet de transformer la jeune femme en Kabaneri ! Mais attention, Horobi ne devient pas un Kabaneri comme Ikoma ou Mumei. Non, comment dire… les motivations d’Horobi sont… quelque peu différentes.

Oui; c’est bien une P*TAIN DE BLACK SMOKE que vous apercevez. Souvenez-vous, une Black Smoke est formée par l’agglomération de centaines de Kabane; c’est un monstre absolument redoutable. Horobi se transforme donc en Black Smoke et décime les habitants de la station (vraiment, c’est une boucherie)… jusqu’à ce qu’elle tombe de fatigue et s’extrait de la Black Smoke.

Horobi se met à attaquer tout le monde et n’importe qui, et même les Chasseurs ! Elle en décime trois jusqu’à se retrouver face à Biba.

Bien qu’ayant presque totalement perdu le contrôle de sa raison Horobi n’arrive pas à se résoudre à tuer Biba. Lui, par contre, ne se pose même pas la question.

Oui, il est hardcore ce Biba.

Voilà donc quel était le plan de Biba : délibérément permettre aux Kabane de rentrer à l’intérieur de la station pour y semer le chaos. Biba admet que son objectif principal est de reproduire cette attaque dans la capitale du shogunat, Kongokaku. Au milieu des corps déchiquetés et des maisons brûlées il s’improvise chef d’une révolution qui est censée “éradiquer les faibles.” Biba, qu’on savait sadique, montre clairement son côté psychopathe et sa soif de vengeance pour ce que le shogun lui a fait subir dix ans plus tôt.

Mumei, quant à elle, réalise que c’est de sa faute si les Kabane ont pénétrés à l’intérieur de la station. Elle est choquée. Médusée. Littéralement anéantie. Elle se rend compte que son bien-aimé grand-frère Biba lui a menti quant à ses motivations…

Et c’est tout pour cette semaine ! On ne va pas se mentir, j’ai particulièrement apprécié cette épisode 9. L’évolution du personnage de Mumei, tout comme de celui de Biba, sont soignées. Les rebondissements m’ont captivés et l’action scotché. On retrouve Kabaneri dans sa forme viscérale, cet anime qui nous montre les noirceurs de l’âme humaine et la violence perpétuelle comme peu d’autres ont réussi à le faire à mon sens. Oh, et l’animation était plus soignée que dans le dernier épisode. Pas grand-chose d’autre à dire, si ce n’est que cet épisode 9 était tout simplement épique.

Note de l’épisode : 9.5/10.

Release date: June 8, 2016

Kabaneri of the Iron Fortress © Ichiro Okôchi, Wit Studio, Comité de la production Kabaneri