Bleach Jet : Interview de Tite Kubo concernant Burn The Witch

Bleach Jet : Interview de Tite Kubo concernant Burn The Witch

Cette section contient des questions-réponses posées à Tite Kubo à propos du manga one-shot Burn The Witch, le spin-off de Bleach. L’interview se trouve dans l’artbook Bleach Jet, dans lequel le tome de Burn The Witch est en bonus. Vous pouvez toujours lire le manga Burn The Witch (ici).

Q. 51) BURN THE WITCH se déroule dans la Western Branch, mais quels genres de monde sont les Northern et Southern Branch (branches Nord et Sud) ?

Kubo: À l’origine, Burn The Witch était un manga que j’avais dessiner pour faire comprendre « qu’il y avait aussi un ouest. » Je l’ai surtout dessiné pour amplifier l’imagination des lecteurs.

Interviewer: Est-ce que l’idée de Burn The Witch est apparue durant la publication de Bleach ?

Kubo: Oui, c’est ça. La Easter Branch (Branche Est) n’a été mentionnée qu’une seule fois dans Bleach. À ce moment, j’ai pensé au déroulement d’une Western Branch (Branche Ouest), mais alors j’ai pensé que l’histoire principale de Bleach n’avancerait pas si je venais à dessiner l’Est et l’Ouest. Ça me tracassait.

Nakano-san, l’actuel éditeur-en-chef, est venu me demander si je voulais une suite de Bleach pour un one-shot ou une oeuvre totalement différente. Il a dit: « Si tu veux, tu peux même dessiner les deux »(Rires). Alors j’ai dit: « Je vais dessiner quelque chose de nouveau, mais ça restera Bleach. » (NDT: D’où le slogan « I’m still Bleach. »)

La dernière page du manga a été coloriée afin qu’on lise « Bleach » et beaucoup de personnes ne l’ont pas remarqué à la première lecture. J’ai pensé que ça serait mieux de gratter la lettre « W » pour que « Bleach » puisse être incorporé dans le titre « Burn The Witch. » Ça a été satisfaisant de le designer de cette façon, alors j’en ai fait une histoire.

Interviewer: Les designs étaient mignons et pareils pour les accessoires. Je les ai adorés.

Kubo: À la base, c’était plus des trompettes que des pistolets. Je pensais que ça serait bien de parler d’élevage et production de Dragons.

Interviewer: Comme des bergers ? (NDT: Dans le manga, Noel est de la Division des Cornemuses avec le motif d’un bélier dessus, voilà pourquoi il parle de bergers/bergères)

Kubo: Voilà pourquoi j’ai pensé à une trompette. Mais si tu la tiens dans l’autre sens, ça devient un pistolet. C’est l’apparence qu’il a finalement pris.

Interviewer: Ce n’est pas le titre d’un morceau de Radiohead ?

Kubo: Oui. Cependant, ce qui se passe dans l’histoire n’a rien à voir avec le morceau. J’aime juste la musique, c’est tout.

Interviewer: Il y a des similarités entres les Hollows et les Dragons, n’est-ce pas ?

Kubo: Oui, très certainement. Mais quand j’y ai pensé j’ai voulu ajouter quelque chose qui était différent des Hollows. Alors j’ai mis un caractéristique différente, les cornes. J’ai dessiné des scènes en espérant qu’il y ait une atmosphère de jeu vidéo, comme dans « Monster Hunter » et « Dragon Quest. » Ils étaient marrants à dessiner parce que c’est le genre de chose que j’intégrerai jamais dans l’histoire principale de Bleach.

Interviewer: J’ai senti que vous avez plus souligné les aspects amusants de ce nouveau monde plutôt que le combat.

Kubo: Oui, j’ai voulu minimiser les scènes de combat. Je ne savais pas si ça allait marcher, mais ça a fini par être beaucoup plus amusant que je ne l’aurais imaginé.


Interviewer: C’était parce que les évènements n’étaient pas quelque chose qui pouvaient être placés dans le flot de l’histoire principale de Bleach.

Kubo: En effet, j’ai pensé au premier monologue tout suite avant de decider du personnage qui allait apparaître. C’était « J’aime les uniformes. » Ça pourrait donner l’effet d’être une réplique stupide et lascif, mais il y avait une raison différente derrière ça. Je voulais que ce dégage une impression d’avoir différentes sortes de valeurs. Noel a été imaginé comme une bonne fille avec un fort sens des valeurs. Avec ça en tête, je l’ai dessinée les deux premières pages. Cependant, après ça, les choses sont devenues un peu trop dangereuse (rires).

Interviewer: Vous avez dit plus tôt « Que si on regarde l’incident à travers le point de vue du coupable, alors les choses sembleraient différentes ? » C’est quelque chose comme ça, n’est-ce pas ?

(NDT: Ils parlent d’une précédente question dans laquelle il a demandé à Kubo sa vision de ce qui était dans le vrai et ce qui était faux quand il a écrit Bleach)

Kubo: Oui. Si les choses semblent différentes si elles sont vues d’un angle différent ?

Interviewer: Tout de suite après avoir lu quelques pages, je me suis dit « Oui, Kubo-sensei est de retour ! » J’étais ravi et impressionné.

Kubo: J’ai pensé que ça serait une bonne idée d’utiliser ces différentes façon de penser dans mon travail. C’est un sentiment que j’ai voulu transmette aux lecteurs. Comme les paroles d’une musique. Et comme le poème de l’histoire de Shakespeare (The Phoenix and the Turtle – Le Phénix et la Colombe).

« So they lov’d, as love in twain
Had the essence but in one;
Two distincts, divisions none:
Number there in love was slain.
Hearts remote, yet not asunder »

Ils s’aimaient à tel point
que leur amour partagé ne faisait qu’un.
Deux êtres distincts, nulle division.
Le nombre était anéanti dans leur amour.
Cœurs séparés, mais non disjoints ! »

RECOMMANDÉ >>> Bleach Jet : L’interview de Tite Kubo

Cet artbook légendaire de plus de 504 pages coûte 17 280 Yens soit ~135 €. Il regroupe en 2 volumes tous les artworks connus des 15 années de Bleach ainsi que des artworks jamais révélés de Tite Kubo pour le manga Bleach ainsi qu’un tome Burn The Witch avec les premiers croquis de Bleach.

Acheter des produits de la licences Bleach pour soutenir la série:

Bleach © Tite Kubo/Shūeisha Inc., Tv Tokyo, dentsu, Pierrot

Sources: Bleach Jet via Reddit. http://www.j-bleach.com/special/ | Traduction: scheneizel