Dragon Ball Super : Toyotarô explique la création de Moro, Merus et des Yardrats

Pour la sortie du 11e tome de Dragon Ball Super au Japon, le site officiel de Dragon Ball a mis en ligne une interview du co-auteur du manga, en la personne de Toyotarô. Toyotarô décrit la planification de l’arc comme étant un travail en coopération (avec Toriyama) et attribut à Akira Toriyama certains plans qui n’ont pas encore été révélés concernant un nouveau personnage secret.

RECOMMANDÉ >>> Dragon Ball FighterZ : Vidéo annonce de la sortie de Broly (DBS), reproduction fidèle du combat du film

Vu que Jaco utilisé un peu un design classique d’extra-terrestre, Toyotarô voulait donner à Merus un look quelque peu rétro aussi. Il a donc pensé à une coupe au carré argentée pour aider à y penser. Et vu qu’il voulait également qu’il soit populaire, il a opté pour qu’il soit un peu beau gosse.

Des oreilles différemment structurées est une façon traditionnelle de créer des designs personnels d’alien, mais vu que les agents de Patrouille Galactique couvrent leurs oreilles avec des dispositifs de communication, il a opté pour que le nez soit plus pointu à la place.

Bien que Jaco soit en fait nu sous sa veste, Toyotarô clarifie que Merus porte bien une combinaison (rires).


Pour Moro, Toyotarô voulait qu’on ressente le personnage vraiment malsain qu’il est, tout comme Piccolo Daimao, où tu peux juste d’un regard voir qu’il doit être vaincu. Il ne voulait pas laisser l’idée qu’il était un méchant qui pourrait finir par devenir un allié dans le futur.

Afin de faire cela, il a basé Moro sur le design des démons occidentaux et lui a fait un manteau qui lui donne un air de “faucheuse” (la mort).

Les cornes sont les parties les plus difficiles à dessiner avec Moro pour Toyotarô. Contrairement à des cornes d’un bouc normal, il y a cette courbe vers le haut à la fin. Bien qu’il ait dessiné Moro lui-même, il lui arrive de regretter cet élément.

Toyotarô avait du mal à faire les cornes de Moro exactement comme il le désirait sans référence, alors il a fait des recherches sur des figurines de boucs, mais ne pouvait pas trouver celui qui répondait à ses attentes. Finalement il a ajouté l’élément manquant aux cornes de la figurine du bouc, pour en faire son modèle de référence.

Y a-t-il un personnage sur lequel vous souhaitez que l’on prête une attention spéciale dans ce tome 11 ?

Il répond les deux espèces de Yardrats. Vu qu’il y a deux designs différents, celui qui est apparu précédemment dans l’anime et la version plus mignonne que Toriyama avait créé pour Dragon Ball, ça serait une perte d’inclure qu’une des deux versions.

Au final il a décidé d’utiliser les deux après en avoir discuté avec Victory Uchida, l’éditeur du V-Jump. Tout comme il y a différentes ethnies sur Terre, il suppose que ça ne devrait pas être un problème d’avoir différentes espèce de Yardrats.

Si vous voulez avoir l’interview complète vous pouvez vous rendre chez nos amis de Dragon Ball Super-France, qui ont traduit en totalité. Nous avons juste traduit les points évoquant des personnages et le tome.

En plus de photos de son bureau de travail, il conseille de suivre le manga, bien entendu. On pensait pas nécessaire de vraiment tout mettre.



Manga: 54 Chapitres

(Arc actuel: Arc du Prisonnier de la Patrouille Galactique)
Créateur original: Akira Toriyama
Illustrateur: Toyotarō
1ère publication: 20 Juin 2015
Magazine de publication: V-Jump (Shueisha)
Fréquence: Mensuelle (fin de mois)

Anime: 131 Épisodes + 1 Film

(Fin: Tournoi du Pouvoir)
Dernier épisode: : “Dragon Ball Super – Broly” – 13 mars 2019
Prochain épisode: : Dragon Ball Super : L’anime qui occupe sa case horaire débute son arc final
Première diffusion: 5 Juillet 2015
Horaire: Tous les jours à 18h30 sur Toonami en VF, le dimanche à 9h sur TFX.

Dragon Ball © Akira Toriyama/Shueisha, Toei Animation, Fuji TV

Source:Dragon Ball.news, Cipher sur Twiiter, V Jump