Industrie – La chara designer de JoJo’s Bizarre Adventure se dit déçue de l’industrie de l’animation

Industrie – La chara designer de JoJo’s Bizarre Adventure se dit déçue de l’industrie de l’animation

On vous avait déjà fait savoir que l’industrie de l’animation au Japon allait mal. Et voici un nouveau témoignage qui vient corroborer ces faits. Dans une série de tweets sur Twitter, la character designer Terumi Nishii en charge du design des personnages de JoJo’s Bizarre Adventure: Diamond Is Unbreakable et de Knights of the Zodiac: Saint Seiya, explique le monde impitoyable qu’est l’industrie de l’animation au Japon.

RECOMMANDÉ >>> Industrie – Ça va mal pour les gros studios d’animation au Japon


Peu importe à quel point vous aimez les animes, ce n’est pas conseillé de venir au Japon pour participer au travail de création d’un anime. Parce que l’industrie de l’animation est surmenée.

Je suis déçu de l’industrie de l’animation japonaise.


Pour les animes japonais il n’y a pas de royalties ou partage de revenus pour les chara designer. Les éléments que tu dessines sont collectés et dispersés.

Elle ajoute que beaucoup d’animateurs comptent encore sur l’aide de leurs parents pour boucler les fins de mois.

L’environnement est le plus difficile pour les débutants. Il n’y a presque pas de syndicats d’employées. De plus, il n’y a pas le temps pour aller au lit. tout le monde travaille beaucoup pour gagner 80 000 yens (environ à 635 €). Beaucoup sont aidés par leurs parents. Faire de l’animation en utilisant l’argent des parents des créateurs.

Les animateurs au Japon sont généralement en freelance, ils travaillent durant de longues heures et sont achevés par le prix de l’immobilier et le coût de la vie. Un animateur salarié chez Xebex a posté son bulletin de paie, qui s’élève à la modeste somme de 1043 € (environ), agrémenté de 42 € de frais de déplacement.


JAniCA a relevé que les jeunes dans le milieu se heurtaient à des conditions de travail de plus en plus difficiles alors que, paradoxalement, la situation pour les anciens tendait à s’améliorer. Les jeunes entre 20 et 24 ans continuent d’être sous-payés. En termes de chiffres, cette tranche d’âge dans l’animation gagne à l’année 12 475,82 Euros, soit ~7 965,94 Euros de moins que la moyenne, si l’on en croit les données de l’agence fiscale nationale.


Toshiyuki Inoue, un vétéran dans le monde de l’animation, a conseillé aux jeunes animateurs, de négocier leur salaire. Il semble penser qu’aucun changement ne se fera tout seul et qu’il faut qu’il soit initié depuis les différents secteurs de l’animation. Si les données de JAniCA sont largement partagées, notamment par des voix importantes de l’industrie, les choses sont susceptibles de bouger. Inoue espère que si ces voix peuvent atteindre la commission du commerce équitable et le Bureau des Petites et Moyennes Entreprises, alors tout pourrait prendre une autre tournure.

© Toutes les images sont la propriété de leurs auteurs et éditeurs respectifs

Source: https://www.animenewsnetwork.com/interest/2019-04-22/jojo-bizarre-adventure-character-designer-expresses-disappointment-in-anime-industry/.146007